Réseau sociaux



Semaine en cours Dernières sorties

Calendrier

janvier 2018
L M M J V S D
« Oct    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

2017 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2016 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2015 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2014 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2013 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2012 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2011 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2010 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2009 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2008 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2007 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc

Calendarchives powered by burningHat

Catégories

Derniers commentaires

Ultra Montée du Salève

Semaine 15 – Foncier
Sport Course à pied
Séance 03 – Ultra Montée du Salève
Résumé 04:40:41
20.56 km 4120D+ {4.4 km / heure}
53.52 km effort {11.44 km effort / heure}
Valeur relative 5.35
Garmin Connect http://connect.garmin.com/activity/168651707

Deuxième participation pour ma pomme à cette belle course qu’est l’Ultra Montée du Salève.
La course propose quelque chose de différent, un mixe parfait entre une course horaire, un trail et un km vertical.
Ce n’est finalement ni vraiment une course horaire habituelle (souvent sur du macadam les courses horaires),  ni vraiment un trail (période de repos, pas de descente, …), ni vraiment un km vertical (ce serait plutôt pour ma pomme un 4 km vertical ;))
Un peu comme une saintélyon difficilement ‘catégorisable’ (mot qui n’existe pas d’ailleurs ;)), cet UMS est bien un truc à part avec sa propre identité… et c’est surement ça qui plait 😉

Le tout, comme tous les ans, orchestré de main de maître par la surprenante Francesca et son équipe !!!

Bref, pour ma part, cette année, je ne me fais pas trop d’illusion : je n’ai qu’environ 7000m de D+ dans les cannes depuis le début de l’année… loin de mon compteur de 2010 lors de ma première participation où j’avais fait 6 montée en 4h55 environ.
Cette année-là j’avais d’ailleurs connu ma plus grosse défaillance en course lors de la 4ème montée : plus de jus, plus de jambes et des crampes à gogo… les 2 dernières montées avait été un vrai calvaire 🙂
On verra bien si cette année, fort de mon non-entrainement au D+ je craque encore plus tôt 🙂

On arrive environ 40mn avant le départ avec mon frangin (malade… mais qui veut quand même prendre le départ :))

On tombe sur Céline, Virginie et Florent déjà prêt à en découdre après son exploit de l’an dernier (7 montées le cochon…)

Avant le départAvant le départ

Sur la ligne de départ, c’est un défilé de pote de kikourou : Isabelle (qui va encore claquer un podium : chapeau !!!), Manu, Florent, JeanPhi, Mathias, Fulgu, Jérémie, et j’en passes…

Montée 1

A 10h, c’est donc le départ… c’est parti pour 6h 🙂
Il pleut légèrement, il fait un peu froid, et le brouillard nous attend au sommet : voilà en gros le tableau 😉

Je pars donc tranquillement avec tout ce petit groupe.
Je ne me mets pas la pression, les seuls objectifs aujourd’hui sont d’accumuler un peu de dénivelé, de ne pas me blesser, et pourquoi pas tenter de faire mieux que l’an dernier en essayant simplement d’être plus régulier au fil des montées.
Pour cela, ma stratégie du jour est simple : je ne m’occupes pas des copains… et je les laisse filer devant si le rythme m’impose de dépasser les 150/155 pulsations par minutes.

Passer les 800 premières mètres sans D+ et sur le macadam, on attaque la montée en étant filmer par des multi-coptères… c’est rigolo, ça fait un peu film de SF 😉

Voici une vidéo prise par ces engins (on m’y voit d’ailleurs 2-3 fois) :

Assez vite, comme prévu, je laisse filer mes compagnons et rentre dans ma bulle.
Cette première montée ne se passe pas très bien, je sens que je n’ai pas les canes, que je manque de puissance… mais bon, je ne vais pas lâcher au bout de 200 m de D+ quand même 😉

J’arrive au sommet en 44’18 et me retrouve dans la benne avec tous les potes, ça papote et ça fait du bien 🙂

Montée 2

Cette montée je vais la faire en partie avec Jérémie.

Les sensations reviennent enfin… oufff je ne suis pas encore bon pour la casse, c’était juste le temps de chauffer le diesel 😉

La montée se passe donc plutôt pas mal, je tiens bien mes fréquences cardiaque, les jambes semblent OK pour s’amuser un peu aujourd’hui… tout va bien.

44’52 pour cette montée, ça me rassure : même ‘gamme’ d’effort fourni et quasi même temps que lors de la première montée.

En attendant la benne, c’est le rituel que je ferais à chaque fois : j’avale une barre maison, un sporténine, un peu de gel et je fini mon bidon de 600ml avant de le recharger avec de la poudre énergétique.

On rempli les bidons

On rempli les bidons

Et on prends de la sporténine pur prévenir les crampes

Et on prend de la sporténine pour prévenir les crampes

Montée  3

Bon clairement, ce n’est que le début, mais je la sens bien cette journée finalement.
Mon hydratation semble suffisante puisqu’avant le partir à l’attaque de la 3ème montée, un petit arrêt pipi s’impose.

Suite à cet arrêt je pars donc le dernier de ma benne (un petit groupe de 20-25 coureurs je pense) à l’assaut de  cette nouvelle montée.

Là je commence à cogiter, et à faire des plans sur la comète… mon activité préférée en course vient à moi : je me lance dans une série de calcul mental à la con, qui servent à rien… mais qui m’éclate 😉

Ce coup-ci j’essaye de calculer 2-3 trucs pour peaufiner la stratégie du jour.

3ème montée en cours… après celle-ci je serais à la quatrième (imparable comme déduction ;)), la fameuse ou j’ai explosé l’an dernier… là je sais que je suis resté bien en dedans : je suis en mode rando depuis le départ. Les risques d’explosion sont normalement minimiser.

La stratégie simple du jour me saute aux yeux : je vais essayer de ne pas perdre trop de temps entre chaque montée : de rester à ce rythme jusqu’au bout… facile sur le papier, mais sur le terrain au bout de 2000… voire de 3000m de D+ dans les jambes, ça l’est un peu moins 🙂

Pour l’heure, c’est concentration maximale : contrôler mes fréquences cardiaques… ce coup-ci ce n’est plus pour ne pas dépasser les 155 que je m’autorise, mais c’est plus pour me forcer a rester proche des 150.
Avec la fatigue musculaire, on a tendance, sans vraiment s’en rendre compte, à ralentir inexorablement.

Du coup, je double, et redouble les coureurs parti avant moi et j’arrive le premier au sommet en étant parti le dernier de ma benne… cool d’autant plus que le chrono lui ne bouge pas tans que ça : 46’08 ce coup-ci

Montée 4

Bon finalement c’était pas mal de doubler, je refais donc la même : arrêt pipi, le temps de laisser partir la vingtaine de coureurs qui étaient avec moi dans la benne et je file.

La quatrième, la fameuse… vais-je exploser comme en 2010 ? je ne pense pas… mais je rester super concentrer.

D’ailleurs dès que je relâche ma vigilance, le cardio perds facilement 4-5 pulsations minutes… que je m’empresse de regagner en me ‘reconcentrant’  sur mon effort

De nouveau je double, je double dans cette nouvelle montée

Et de nouveau je me retrouve devant tout le monde, ce qui finalement n’est pas plus mal parce que certaines portions sont vraiment délicates pour doubler… enfin en même temps je suis pas à quelques secondes prêt non plus.

Sur la fin je sens que les ischios pourraient cramper d’ici peu… bon je m’y attendais, il faut gérer maintenant.

46’32 pour cette montée, ça tiens, ça tiens 😉

Arriver en haut, le premier de ma benne donc, les kiné-masseur présent n’ont du coup ‘pas de travail’ et me propose un massage…
OK mais alors 5mn pas plus, je prends la prochaine benne.

Aie, aie, aie… mais un massage c’est pas censé faire du bien ???
La ça fait franchement mal… mais bon c’est pour mon bien paraît-il 🙂

Merci aux 2 masseurs qui se sont occupés de moi… mais la benne va partir… et moi avec.

Montée 5

Cinquième montée et toujours pas d’explosion… ça commence à sentir bon.

Rapide calcul, j’ai une très grosse marge de sécurité pour faire 6 montées, aucuns soucis là-dessus.
Et en même temps, c’est maintenant clairement impossible d’en caser une septième, aucuns soucis là-dessus non plus.

Autant essayer de profiter de cette marge… de nouveau ça cogite, quel serait la meilleure stratégie en sachant que seul les temps des montées sont comptabilisé ?

Bon clairement j’aimerais vraiment essayer de garder une régularité dans mes montées… mais grappiller quelques secondes sur le général pourquoi pas 🙂
La clef c’est donc cette 5ème : vraiment plus que jamais me concentrer pour ne pas baisser le rythme et tenter de contenir les crampes si elles devaient se déclencher.

Je pars de nouveau bon dernier de ma benne (oui pour la même  raison que les 2 dernières montées ;)).

ça commence franchement à devenir difficile… les jambes demandes une trêve, la tête essaye de négocier une période d’accalmie, le froid et la pluie qui sont avec nous depuis le début n’aide en rien… bref là je m’accroche sur le fait de ne pas ‘pourrir’ le chrono, mais ça devient dur.

D’autant plus dur que la dernière partie est maintenant à la limite du praticable : c’est vraiment très très raide et intégralement recouvert d’une boue ultra glissante.
Les efforts sont d’autant plus importants à fournir.

J’arrive cependant encore une fois le premier au sommet, le chrono à lâcher un peu, mais ça va encore : 49’35

Fatigué moi ??? euhhh ouais p'têtre un peu :)

Fatigué moi ??? euhhh ouais p'têtre un peu 🙂

De nouveau, et pour la troisième fois, j’arrive le premier dans la cabine où nous attendent les masseurs, je sais qu’il ne me reste plus qu’une montée à faire… si j’arrive à récupérer un peu je peux peut-être ne plus faire descendre le chrono…

Alors c’est reparti pour un massage… une bonne 10ène de minutes ce coup-ci : je laisse partir une benne, de toute façon, je n’aurais jamais le temps d’en faire 7… alors autant en profiter.
Florent fait comme moi et profites… et on repart ensemble.

Montée 6

Avec Florent, on part ce coup-ci les premiers et c’est clair : on lâche tout dans cette ultime montée.

Lui lutte déjà avec les crampes depuis quelques montées et n’arrive pas à suivre mon rythme au départ, me revoilà seul.

J’essaye vraiment de tout donner, mais force est de constater que le bonhomme est déjà pas mal atteint 🙂

Je fini tout de même un poil plus vite que la précédente en  49”16

L’après course

Comme souvent, je ne m’attarde pas après la course : on va se changer avec mon frangin (qui aura du stopper au bout de la 3ème montée cette année) et on file sans profiter du repas d’après course…

Les stats

Au final, je suis content, je fini avec 6 montées en 4h40’41 contre 4h55’34 en 2010… un quart d’heure de gagner, je crache pas dessus et suis plutôt content surtout que je n’avais vraiment pas le même entrainement en 2010 (largement plus de D+ en 2010)

Niveau classement je fini 53ème sur 123… c’est pas terrible, mais bon pour une course non préparée, je limite la casse quand même 🙂
Je fini surtout 4 secondes derrière Manu… pffff c’est pas possible… 4 secondes… foutage de gueule 🙂 Je l’aurais un jour, je l’aurais 🙂

Par contre l’objectif de faire des montées régulière à été franchement une réussite puisqu’avec mes 5’17 de différence entre ma plus rapide (44’18) et ma plus lente (49’35) je suis celui qui a le plus petite différente tous coureurs confondu cette année.
Le vainqueur de cet année (Mathieu Girard) fait fort également : 6’25 d’écart… mais sur 8 montées… (ce qui le classe 6ème en terme de différence plus rapide / plus lente)
Pour les amis présent, si ça vous intéresse, voici votre classement sur  la  différence plus rapide / plus lente :

  • 12ème : jean-phi avec 8’12
  • 16ème : Isa avec 8’38
  • 18ème : Raynald avec 8’51
  • 52ème : Manu avec 11’42
  • 62ème : Jérémie avec 12’16
  • 69ème : Florent avec 12’42
  • 82ème : Mathias avec 13’56
  • 106ème : Nico avec 20’03

La régularité dans les montées m’a permis de grignoter quelques places à chaque tour :

  • Montée 1 : 85 ème / 123 (comment ça, je suis parti en mode promenade ??? Non je n’avais pas le saucisson dans le sac !!! ;))
  • Montée 2 : 73 ème / 122
  • Montée 3 : 65 ème / 122
  • Montée 4 : 48 ème / 113
  • Montée 5 : 48 ème / 100
  • Montée 6 : 37 ème / 74

Coté analyse cardiaque, j’ai également tenu une certaine régularité :

  • Montée 1 : 148 de moyenne
  • Montée 2 : 148 de moyenne
  • Montée 3 : 147 de moyenne
  • Montée 4 : 148 de moyenne
  • Montée 5 : 144 de moyenne
  • Montée 6 : 145 de moyenne

Courbe cardiaque

Courbe cardiaque

La suite

Bon ben avec ses 4000m de D+ en plus, la saison du D+ va pouvoir commencer… enfin pas encore tout à fait car ma prochaine course sera probablement les 20km de Lausanne dans 2 semaines, mais je ne suis pas encore certain d’y aller, ça dépendra un peu de l’envie et des possibilités du moment… du coup pas trop besoin de D+ pour cette course.

Mais la prochaine et première ‘vraie’ course 2012, préparée en tant que tel, c’est les Allobroges, une course que j’ai déjà fait 2 fois et qui cette année fera la bagatelle de environ 60km pour 4300m de D+/-
Donc direct après les 20km de Lausanne, je lance ‘officiellement’ ma saison 2012 de trail, avec dénivelé a gogo et tout ce qui s’en suit 🙂

 

PS: les photos ne sont pas de moi, mais prise au kikoureurs/coureurs/photographes 🙂 Si cela pose problème à son auteur : un simple message, et j’enlève la photo en question

{lang: 'fr'}

20 comments to Ultra Montée du Salève

  • BRAVO A TOI POUR CETTE BELLE PERF ET TA PREMIERE PLACE AU CLASSEMENT OFFICIEUX DE LA REGULARITE !!!

    En 2010, la différence était de 6′ entre ma meilleure et la moins bonne montée . La preuve qu’il faut vraiment bien géré cette épreuve et que tout départ trop rapide se paie cash !!

    • Tercan

      Salut Yann.
      Merci pour le commentaire, et je suis vraiment du même avis : la régularité paie sur cette course… comme souvent sur du long d’ailleurs.
      Ton record sur l’épreuve n’est pas encore tomber cette année, le sera-t-il l’an prochain ???
      Probablement si tu t’y inscrit 😉
      A+ et bonne saison 2012 avec encore plein de podiums !

  • floduf

    Bravo belle entrée en matière pour cette saison 2012 !
    La forme est là apparemment 😉

    • Tercan

      Merci.
      T’as vu l’histoire se répète : à la fin, y’a toujours un Florent pour me pousser au cul, je suis cerné 🙂

  • Manu

    Encore bravo Cyril pour ta course!!! l’année prochaine je te bats a nouveau mais de 1 seconde seulement… histoire de te poutrer une 3eme fois 😉

    • Tercan

      pffff c’est petit ça 🙂
      Si j’avais sur j’aurais filer le coup de rein juste pour gagner 5 secondes et pouvoir me la raconter de t’avoir battu :)… mais c’est pas le cas… rrrrrr
      Revanche aux Allobroges ? 😉

  • une coquille sur le temps de la 3ème montée, sinon tu n’es plus 1er à la régularité.

  • Nini

    Bravo à toi. Une belle gestion. Tu étais frais comme un gardon à chaque montée !

    • Tercan

      Ben voui, c’est l’avantage de faire une course en mode rando 🙂
      Merci pour tes encouragements à chaque montée, ça faisait à chaque fois bien plaisir 🙂
      On se revoit bientôt j’espère… ou au pire cette hiver du coté de Saint-Etienne 😉

  • bravo !
    ça reste un concept étrange quand même cette affaire de montée à pied / descente en télécabine.
    ça gâcherait presque le terrain 😉

    • Tercan

      Mais non mais non, c’est pas étrange, c’est… humm… laisse moi réfléchir…. humm… ha ben si t’as raison, c’est vachement étrange, mais c’est ça qu’est bon 🙂

  • ti'jacques

    Bravo pour ton récit et tes states très instructives ; j’ai effectué 6 montées également mais pas avec la même régularité que toi, et donc je termine que 74 ème, mais second V2 je crois.
    à l’année prochaine peut être pour une nouvelle édition…

    • Tercan

      Merci et bravo pour ton podium V2 alors !!!
      L’an prochain, oui pourquoi pas… mais j’avoue ne pas avoir encore vraiment penser à 2013 🙂

  • Bravo pour ce bel effort et cette belle analyse sur les “calculs mentaux inutiles”
    Jérôme

    • Tercan

      Merci Jérôme.
      Je demandais justement de tes news à Isabelle en fin de course.
      J’espère que pour toi tout se passe bien et que tu vas encore nous faire une saison de folie !!!
      A+

  • encore une fois, tu réussi à me dégouter de ne pas être venu… mais honnêtement, j’aurai pas fait long feu vu l’état du bonhomme en ce moment !

    • Tercan

      Et bien tant mieux si je t’ai dégoûter de pas être venu, comme ça l’an prochain : tu viens 🙂
      Mise à part : qu’est-ce que tu as ? Blessé ?

  • benman

    Je cherchais dans quel CR j’avais lu cette stratégie d’attente au départ et ce classement de la régularité qui me paraissent très bien vus. Merci par ton rappel cette année de m’avoir remis en mémoire cela.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*