Réseau sociaux



Semaine en cours Dernières sorties

Calendrier

septembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Archives

2016 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2015 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2014 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2013 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2012 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2011 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2010 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2009 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2008 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2007 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc

Calendarchives powered by burningHat

Catégories

Derniers commentaires

Trail des Hauts Forts

Très belle surprise que ce trail des Hauts Forts.
Je n’en avais pas entendu que du bien il y a 2 ans avec beaucoup de retours négatifs de la part des participants.
L’an dernier les retours étaient nettement plus flatteur.
Cette année, planifié au dernier moment pour ma part, ce trail remplacera la sortie de 3h que j’avais prévue de faire ce WE.
On en profites avec mon épouse et mes enfants pour se faire un petit WE  sur Avoriaz.

Le matin de la course, je suis avec mon frère qui se remets gentillement au trail cette année.

Départ à 8h45, je me place juste derrière la première ligne avec juste devant moi, le vainqueur de l’an dernier.
Top départ, ça part vite devant, je vois les ‘cadors’ prendre rapidement quelques mètres d’avance puis rapidement je ne les voit plus… jusque là, c’est normal 🙂

Le parcours commence par 2km durant lesquels on prends 200m de D+ d’un coup.
Pour le moment tout le monde court, c’est le début on est frais 🙂
Je me fais un peu doublé et j’arrive au km2 en position 35 d’après un bénévoles qui nous ‘compte’ à haute voie.

Puis première petite descente, très courte, peut-être 3mn, mais 3mn durant lesquelles j’ai confirmation qu’aujourd’hui les jambes sont présentes malgré une semaine un peu chargée. Je suis content, je vais pouvoir essayer de faire la course en essayant de forcer un peu, histoire d’optimiser cette course qui n’est là ‘que’ pour préparer le trail des dents du midi.

Nouvelle montée, puis le parcours nous propose un super sentier en balcon vraiment agréable à courir.
Nous sommes un groupe de 4, je suis 3ème de notre petit groupetto.
Je suis en pleine hésitation : le rythme donné par mes compagnons du moment est plutôt correct, je dois être plus ou moins au seuil, mais je sens que je pourrais facilement accéléré un peu… mais au risque d’exploser plus tard.
Que faire -> doubler pour prendre mon rythme ou rester sagement derrière et voir plus tard ?
Par sagesse (ou trouille, c’est au choix ;)) je choisi de rester avec ce groupe.
Bien m’en as pris car on attaque de nouveau une petite montée de 100m de D+ et là je sens que mes compagnons grimpent plus vite que moi… je me force à rester au contact mais c’est difficile.
Heureusement, une nouvelle petite descente d’un peu plus d’un km arrivent. Je lâche les chevaux et déboule entre 13 et 14 km/h, avec des jambes qui commencent à récupérer du départ un peu rapide. Tout va bien à ce moment.

La fin de la première montée approche, encore 2km et un peu plus de 300m de D+ à avaler, encore une fois un peu dans la douleur…
C’est pénible, en descente, sans trop forcer j’arrive à grappiller des places, en montée ‘courable’ là encore je gagne des places assez régulièrement, mais dès que la pente s’accentue et que l’on doit passer à la marche, je dois systématiquement m’accrocher pour ne pas perdre de terrain sur mes compagnons du moment.

Jusqu’ici j’arrive à maintenir ma position dans cette grosse montée, mais non sans faire un effort assez conséquant… que je risque de payer comptant plus tard…

Au sommet, se présente donc le premier ravitaillement en eau du parcours, je ne m’arrête pas et gagne du coup 1 petite place 🙂

Depuis le départ, on est une dizaine à se doubler, se redoubler et se re-redoubler continuellement.
C’est assez sympa et ça créer une petite tendance à la compétition amicale qui, il faut l’avouer, à un parfum assez sympathique 🙂

Première ‘vraie’ descente, courte mais bon… 3km fait à fond en 14mn.

Puis on attaque une montée. LA grosse montée de ce trail avec pour objectif, le col de Fornet.
Environ 80m de D+ plus tard, on arrive au ravillement solide du parcours, l’heure pour moi de recharger mon camel… camel que je ne prends jamais en course car je déteste le remplir et préfères de loin mes bidons… ce coup-ci je voulait re-tester le camel, mais mon opinion est franchement confirmé ->c’est pas pratique et je déteste ça 🙂 La prochaine fois, retour à mes premiers amours -> les bidons !!!

S’en suit maintenant le final de cette montée -> 5km pour 7-800m de D+, ça grimpe fort, et longtemps.
Très rapidement, j’ai le plaisir de croiser Didier qui est lui sur le grand parcours, on se salue et je continue ma route car je le sais, si je veux recoller au concurrents qui sont devant moi, il va me falloir me faire violence.

Je relance dès que je peux dans cette montée, les jambes commencent à être franchement en difficulté, mais je veux remonter sur le concurrents que j’ai en visu quelques mètres devant moi.
Dur dur, ça devient vraiment dur musculairement, mais petit à petit, je comble l’écart et rejoins finalement le coureur de devant… tant d’effort pour le recoller, et au final, pas de chance, c’est un coureur du grand parcours… merde…
Bon j’en vois un autre un peu plus haut, je poursuit l’effort. Résultat -> encore un coureurs du grand parcours… grrrrrr

Tiens un groupe de 3 juste plus haut… je continue l’effort avec une crainte maintenant -> les quadri sont vraiment limite, ils risquent de ‘péter’ d’un moment à l’autre… et des crampes aux quadri en gros c’est quasiment le début de la fin, expérience faite 🙂
Heureusement ce coup-ci, c’est des concurrents du petit parcours… ouf les efforts payent 🙂

Je parviens même à les dépasser juste avant le col de cou… reste maintenant les 200 derniers mètres de D+ jusqu’au Fornet.
Je suis cuit, plus de jus, les jambes sans force… mais je sais le sommet plus très loin, alors je me force à rester au contact  du coureur juste devant moi.

pfiouuu enfin le sommet avec un ravitaillement liquide que je saute : Avoriaz n’est plus très loin, je n’en aurait pas besoin.

Aaaaaa enfin la descente… là je me fait plaisir et je lâche les dernières force dans la bataille.
La pour le coup, plus personne ne se trouve devant moi excepté des coureurs du grand parcours.
Par contre les coureurs du petit parcours derrière moi sont maintenant distancé pour de bon, ma place ne devrait plus bouger normalement.

17mn pour descendre, c’était rapide mais vraiment plaisant.

Reste maintenant 2 petit de remonté sur Avoriaz et l’arrivée… et c’est là que mes ischios se décident de partir en crampes… aie… ils vont être long ces 2km.
Je me retourne et vois un coureurs 200m derrière moi… aie, il va falloir courir avec les crampes, ces 2km vont être longggggg.
Et ils le seront, mais j’aurais la satisfaction de ne pas m’être fait rattraper !!! oufff 😉

Les crampes elles se vengeront dès l’arrivée pendant une trentaine de minutes, elles se déclencheront de temps en temps sans prévenir… ouille, je suis pas passé loin de la correctionnelle ce coup-ci 🙂

Je fini donc en 3h03, 27ème sur un peu moins de 300 partants, je suis content
Mon frangin lui, finira en un peu moins de 4h-> pour une reprise c’est prometteur !!!

Pour finir, quelques stats 😉

THF.Vitesse

Tranche de vitesse

THF.VitesseEtprofil

Vitesse et profil

Les résultats completsRésultat Trail des hauts Forts 2013 – 21km

{lang: 'fr'}

5 comments to Trail des Hauts Forts

  • DidierC

    Superbe ! une de tes meilleures perfs assurément…

    Pour les crampes, je crois que quand on est à la limite, c’est inévitable, il faut juste trouver le rythme où elles restent contrôlables sans t’empêcher d’avancer…

    Bonne fin de prépa pour les Dents du Midi (quelle vue d’ailleurs sur tout ce massif au col du Fornet !)

  • David

    Bonjour.
    Je viens de “tomber” sur votre récit très sympa. En fait je me suis inscrit pour cet été. Donc j’en profite pour vous demander s’il peut-être utile de prendre les batons pour “la” grande montée. Est ce que vous avez marché beaucoup sur cette partie ? Sur le papier on dirait un trail classique de 15 km enchainé par un Kilomètre Vertical d’où ma question.
    Merci de votre réponse et encore bravo pour votre temps.

    • Tercan

      Bonjour David, et merci pour ton passage ici et pour ton message 🙂
      Non je n’avais pas de bâton car la durée de l’effort ne me semblait pas assez importante pour en prendre.
      Cela dit, comme tu le dis, dans la grande montée ils n’auraient pas été inutiles… mais peut-être gênant sur le reste de la course.
      C’est vraiment une question d’habitude je pense.

      Je dirais : si tu veux ‘faire un temps’ ne les prends pas, mais si tu veux finir correctement sans forcement te mettre minable, prends les… enfin à toi de juger 🙂

      PS: non ça ne court pas du tout dans la dernière montée 🙂 Même pas les premier je pense (même si j’étais loin d’eux et que je ne les aient pas vu)

      Bonne course !

      • petit hors sujet, le flux rss des commentaires indique que les 2 derniers commentaires sont des commentaires de l’assaut des Mémises, or ce n’est pas le cas.

  • David

    Merci de ta réponse.
    Je pense que je ne vais pas les prendre. En fait je fais plutôt du court <35 km ; donc je n'ai pas vraiment l'habitude des batons et j'ai peur en effet qu'ils me gènent sur le reste du parcours.
    De là à faire un temps c'est encore une autre paire de manches.
    Bonnes courses à venir.
    David

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*