Réseau sociaux



Semaine en cours Dernières sorties

Calendrier

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives

2017 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2016 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2015 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2014 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2013 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2012 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2011 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2010 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2009 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2008 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2007 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc

Calendarchives powered by burningHat

Catégories

Derniers commentaires

Trail des crêtes du Chablais

En voilà un trail que j’attendais depuis des années… et dans la région je n’étais pas le seul vu l’engouement qu’il y a eu pour cette première édition.

Et franchement, on n’a pas été déçu, organisation aux petits oignons, super parcours, super cadeau avec le dossard, super repas d’après course et comme souvent : super bénévoles.
Bref tout y était.

Faute de temps, je ne vais pas faire un ‘vrai’ récit détaillé mais décrire quelques moments de la course, pas forcàément dans un ordre logique d’ailleurs :

  • le départ ou ça ne pinaille pas… la montée sur le Baron ne fait pas dans la dentelle, ça grimpe vite et fort. Un bon aperçu de ce que nous attends le reste de la journée
  • avec Flo au départ pendant 2-3 heures, comme d’habitude c’est toujours un plaisir de tailler la discute avec ce gaillard 😉
  • pleins pleins de gens à saluer, à voir, revoir, je n’oserais même pas les lister tellement il y en avait. C’était vraiment, pour le coup, une course assez ‘locale’
  • des détails qui montraient que l’équipe organisatrice ‘connait vraiment le milieu’ (du trail ou de la montagne en général je n’en sais rien, je ne les connais pas). Des trucs tout cons comme des bassins d’eau bien placés, un balisage parfait, des chemins très bien tracés (certains ré-ouverts pour l’occasion à coup de débroussailleuse :)), le cadeau avec le dossard, bref pas mal de petites choses qui font qu’on s’est vraiment senti dans une course organisée de manière très pro tout en étant très ‘nature’
  • des pentes hallucinantes… un terrain souvent technique… jamais vu ça ailleurs sur trail (pourtant les Allobroges ou la Montagn’Hard auquel j’ai participé ne font pas non plus dans la dentelles… mais là c’est encore un cran au-dessus niveau pente et technicité du terrain)
  • courir au Bénand avec un dossard… alors que je le fais presque tous les WE en été sans dossard -> quel pied, quelles sensations géniales
  • La montée de Pertuis que j’avais faite 2 semaines avant lors de l’Assaut de Mémises… mais pas forcément au même rythme 🙂
  • La descente du Boré… que je me demande comment on aurait fait pour passer si le sol était mouillé 🙂
  • une partie que j’adore du pied de la dent d’Oche au col de Bise en passant par Rebollion, les Chalets d’Oche… là encore, c’est des chemins que j’ai la chance de pratiquer très régulièrement… mais quel pied de les faire au sein d’une course comme celle-ci
  • une première surprise en arrivant au lac de la case ou je pensais monter directement sur les portes d’Oche mais où l’organisation nous a fait une petite surprise en passant par le chemin qui mène au Château d’Oche. Je ne m’y attendais pas, c’est culotté vu la descente (courte) que cela implique
  • Un troupeau de bouquetin entre le col de Pavis et le col de Bise… toujours magique
  • La descente sur bise et la remontée sur le Pas de la Bose qui fût ma dernière partie avec encore du jus 🙂
  • Une descente sur Abondance qui m’a fait du mal
  • Un final depuis Abondance d’une difficulté terrible
  • Une arrivée avec ma femme et mes 2 enfants

Bref ce fut une belle journée, même si physiquement j’étais un peu limite ce jour-là… mais je le savais avant le départ 🙂

La course pourrait être parfaite (selon mon avis) en modifiant 2 parties:

  • Au col de Bise, il est dommage de descendre directement sur Bise… il y a les crêtes de Charousse qui permettent, en passant par le col d’Ugeon, de redescendre sur Bise. Cela rajoute quelques kilomètres, mais ces crêtes sont tellement magnifiques qu’il est vraiment dommage de ne pas les faire.
  • A partir du Pas de la Bose, il y a moyen (là encore, ce n’est que mon avis), de faire un final nettement meilleur. Probablement sans redescendre sur Abondance, je pense notamment à Lachau qui est magnifique quitte à pousser ensuite jusqu’à Darbon, puis revenir par les sublimes crêtes de Pelluaz/Tête des Fieux (sens inverse du petit parcours si je ne me trompe pas)

Mais ne chipotons pas, ce trail c’était vraiment TOP.

Selon mon GPS, cela donne au final 62.70km pour 4847 mètre de D+… un sacré morceau que j’ai fini en 12h03 à la 43ème place.

{lang: 'fr'}

3 comments to Trail des crêtes du Chablais

  • floduf

    Bravo super résultat ! surtout si on prends en compte ton manque d’entrainement.
    En effet j’espère que la fin du trail sera modifié pour les prochaines éditions.

  • bravo pour ce résultat pas gagné d’avance !

  • Yoric

    Je lis le récit avec un peu de retard.
    Super d’avoir fait la première édition de ce trail dans “nos montagnes” !
    Ca doit en effet bien motiver de courir en compétition sur ses terrains d’entraînement !

    Je vois Michel Gillet en 29. C’est pas lui qui était au collège du Gavot Flo ? Je me rappelle qu’il était très bon en endurance, mais à ma connaissance il ne faisait pas de trail.

    Bravo les gars, avec ces dénivelés sur cette distance, c’était vraiment loin d’être facile !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

*