Réseau sociaux



Semaine en cours Dernières sorties

Calendrier

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives

2017 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2016 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2015 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2014 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2013 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2012 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2011 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2010 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2009 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2008 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2007 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc

Calendarchives powered by burningHat

Catégories

Derniers commentaires

Couilles de mammouth

note : je n’utilise plus cette recette que j’ai remplacer avec celles proposées par Alain Roche

Cette recette m’a été donné par Eric Bonotte, alias CoureurSolitaire sur UltraFondus.

Elle me permet de remplacer les gels du commerce pour une somme bien moins importante et un goût qui me convient mieux.
Les effets sont assez similaires aux gels je trouve.

Très simple à préparer il suffit de mettre dans un mixeur la même quantité de fruits sec (éviter les pruneaux) que d’oléagineux (noisette, amande, …). L’idéal étant de mettre entre autre des bananes sêchées (pour prévenir les crampes) et des noix de cajou salée (pour combattre les pertes de sel dû à la transpiration).

Une fois tout ça mis dans un mixeur, il suffit de mixer le tout (ça prends quelques minutes suivant la machine). Le résultat est une boule très compacte. ä ce moment là, rajouter un filet de sirop d’agave ou d’érable ou de miel d’acacia et remixer. Le résultat ce coup-ci est une boule ultra collante que l’on peut travailler.

Faire à partir de cette grosse boule, de petites boules avec les mains que vous mettrez 1 nuit au frigo dans une assiette… le lendemain comme par magie, les boules ne collent presque plus les mains… il ne reste plus qu’à les emballé (dans du papier transparent par exemple) et c’est tout.

Pendant la course, personnellement, je mange une couille de mammouth au bas des montées, puis 1 tous les 4-500m de dénivelè positif quand les pentes sont longues.

{lang: 'fr'}