Réseau sociaux



Semaine en cours Dernières sorties

Calendrier

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives

2017 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2016 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2015 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2014 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2013 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2012 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2011 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2010 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2009 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2008 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc
2007 Jan Fév Mar Avr Mai Jui Jui Aoû Sep Oct Nov Déc

Calendarchives powered by burningHat

Catégories

Derniers commentaires

Trail des Glaisins 2011

– Récit –

Pour la quatrième année consécutive je serais au départ du Trail des Glaisins le premier WE d’avril 2011.
Comme l’an dernier, celui-ci constituera mon premier objectif de l’année, un objectif secondaire (l’objectif principal 2011 étant la TDS), mais un objectif quand même.

Pour me motiver je me suis donc fixé 4 objectifs, inclus dans mon ‘challenge perso 2011‘.
L’objectif principal, celui que je tenterais de suivre coûte que coûte sera de faire 3h35 ou 1100 de score Rodio… un score jamais atteint par ma pomme à ce jour (record de 1085 fait en 2010 lors de la GTA étape 1).

Dans les objectifs autres, il y aura :

  • finir : ça normalement c’est dans mes cordes sur 30 bornes
  • faire mieux qu’en 2009 : 3h51
  • Essayer de finir devant Flo… mais ça, ça dépendra surtout de lui 🙂 s’il fait moins que 3h35, ça me semble très dur d’aller le chercher

De plus, il n’est pas impossible que Steph s’inscrive aussi… ça fera un gars de plus à essayer de poutrer 🙂 Mais comme pour Flo, s’il fait moins que 3h35… ça sera dur dur…

Le désormais fameux RoadBook que j’emporterais avec moi :

RoadBook.Glaisins.2011

Le plan de route théorique pour 3h35

Coté matos, ce sera du classique :

  • sac Olmo 5l à priori (avec 2 bidon de 700ml)
  • RoadBook
  • sans bâton si le terrain le permets (si pas trop de boue, neige, glace)
  • De la sportenine qui m’avait été indispensable l’an dernier 🙂
  • Des vetements léger en fonction de la météo (+ le coupe vent pour le règlement)
  • Des manchettes
  • Les trabucco 13 aux pieds
  • Le porte dossard
  • Le telephone
  • Du PQ (important… on sait jamais)
  • Couverture survie

En plus de ça, il me faut penser à prendre :

  • Les papiers d’identité et le certificat médical pour le retrait des dossards
  • Des protèges tétons + crème anti-frottement + NOK
  • Un petit déjeuner pour le matin d’avant course
  • A boire pour l’attente de la course et pour remplir le bidon au départ

Coté alimentation :

Je vais essayer de suivre les recommandation d’Alain, à savoir :

  • 130g de Sport Dej 2h avant le départ
  • 500ml de boisson d’attente à boire par petite gorgée entre 1h30 et 30mn avant le départ (Attention : 500ml c’est un maximum… moins peut-être mieux, à tester)
  • 1 gel anti-oxydant maison à prendre 15mn avant le départ + 1 au bout de 1h de course +1 dernier à 30mn de l’arrivée (normalement au bout de 3h de course). Soit 3 gels en tout
  • 1/2 Germibarre (recette pas encore sur le site de Alain) à 30mn, 1h30, 2h, 2h30. Soit 2 barre en tout. Alain préconise plutôt les barre énergie long durée
  • 2.2l (=550ml/h) de boisson n°2 anti-oxydante.

Le conditionnement :

  • La boisson d’attente : dans une bouteille en pet de 500ml que je laisserai avant le départ.
  • Les 3 gels anti-oxydant : dans un pot de pom’pote ou un flacon de marathonien (à voir)
  • Les 2 GermiBarre : dans les poche sous papier transparent
  • La boisson anti-oxydante : j’aurais
    • 2 bidon de 700ml déjà rempli au départ (de 1.2l)
    • 1 dose pour refaire le plein pour environ 1l  (= environ 150g)

Coté Stratégie de course :

Pour tenter d’accrocher ses 3h35 convoitée… et pourquoi pas de finir devant ou avec Flo (on peut toujours rêver ;)) je prévois :

  • de partir directement avec 2 bidons et être totalement autonome en solide pour n’avoir à m’arrêter qu’au second ravitaillement (je devrais donc ‘sauter’ le premier et le dernier)
  • Me positionner correctement sur la ligne de départ et partir relativement vite pour éviter les bouchons qui surviennent souvent entre le 3ème et le 5ème kilomètre sur cette course
  • Faire la première montée sans trop forcer et en sautant le ravitaillement
  • Faire la descente sans trop forcer sur les quadri mais à bon rythme quand même
  • Tenter de courir un maximum dans la seconde montée pourvue de pas mal de partie de relance
  • Lâcher les jambes dans l’ultime descente
  • Et enfin finir au taquet les derniers kilomètre plus plat.

Et voilà… y’a plus qu’à ne pas se blesser et bien suivre l’entrainement d’ici là 🙂

{lang: 'fr'}